LaitDeJumentDeCamargue_Logo du site

Lien intestin cerveau 

Lien intestin cerveau : comprendre 

Comment s’influencent-ils ?

Le lien intestin cerveau est crucial pour notre bien être. En effet, il en va de la détermination du niveau d’anxiété. Les grands médecins de l’histoire reconnaissent depuis des siècles le lien être le corps et l’esprit.

Des théories dont Hippocrate en est l’auteur, précisent que les origines des maladies viennent des intestins. Les scientifiques mettent en lumière le rôle essentiel du microbiome. L’axe intestin cerveau représente un lien très complexe et joue sur la santé mentale.

Dans nos intestins, autrement dit notre microbiote, résident de nombreux types de micro-organismes. Les bactéries intestinales cohabitent avec nous, cela depuis la nuit des temps. Dans cette cohabitation de multitudes de micro-organismes, les bactéries dominent. Et c’est là où il faut en venir. Nous cherchons à avoir dans nos intestins une majorité de « bonnes bactéries ». Ces dernières produisent des substances bénéfiques pour l’Homme. Quand on parle de majorité, c’est en fait quasiment, la totalité. Pour équilibrer notre microbiote intestinal, le pourcentage de « bonnes bactéries » serait d’une présence de 90% dans notre corps. 

Le microbiome et ses liens 

L’axe intestin cerveau fonctionne dans les deux sens. La voie de communication bidirectionnelle se fait de deux manières.

Dans le sens cerveau intestin, la communication se fait par le nerf vague. Or dans le sens intestin cerveau, les échanges sont majoritairement hormonaux. Les hormones produites dans les intestins affectent le cerveau. Par exemple, une hormone sous le nom de « ghréline », est une hormone qui influence l’humeur. L’équilibre ou pas de l’intestin joue un rôle direct sur cette hormone parmi les autres, et donc sur notre bonne humeur.

Alors, on se fait un voyage de bonne santé ? Pas d’aller simple dans cette histoire !

Lien intestin cerveau : améliorer le microbiome

L’axe principal 

Bien, bien, bien, si on parlait du nerf vague ? Il est le plus long de notre corps. Pour résumer sa fonction en un mot, on dirait : c’est un messager. Le nerf vague assure la communication entre le cerveau et les organes. Et, grâce à lui, notre tête est presque à chaque fois au courant en direct de tout ce qu’il se passe dans notre corps. Ou ses recoins. 

Si le nerf vague prend racine dans notre boite crânienne, son long trajet se termine lui dans nos intestins. Avant d’arriver dans les intestins, quelques arrêts sont prévus : coeur, poumons, bronches, oesophage, foie, vésicule biliaire, estomac, intestin grêle, reins, pancréas, et gros intestin. Donc, en résumé, un sacré voyage attend notre messager. 

L’équilibre du microbiote intestinal est en lien direct avec le cerveau. Si le nerf vague fonctionne mal, il aura également du mal à gérer le système de défenses immunitaires intestinal. Du coup, pour arriver à garder l’équilibre de tout cela, il suffit de stimuler dans le bon sens notre nerf vague, et d’avoir une flore intestinale en béton. Si les intestins vont bien, les messages se transmettront de manières très facile. 

Le lait de jument 

Pour stimuler le nerf vague et rester en bonne santé, vous voulez la solution ? Réponse numéro 1, la manière active : le sport c’est le cas de le dire. L’activité physique améliore l’activité du nerf vague. Et nous, on vous propose quoi pour cela : la visite de la ferme ! Du grand air, du soleil, des bonnes chaussures, et en prime la bonne humeur. Résultat de tout ça, un nerf vague en parfaite santé, et vous, requinqué comme jamais. Alors on y va ?

Sinon, de manière plus douce mais tout autant efficace, si ce n’est plus : les probiotiques. Et comme on vous l’a déjà dit et redit, le lait de jument est un probiotique naturel. La prise de compléments alimentaires adaptés permet de répondre aux besoins de nos cellules. C’est à dire, répondre de l’apport de micronutriments, et donc de signaux neurologiques. 

Alors, on se fait une cure Camarguaise pour rebooster le messager ?